AGISSEZ POUR TRANSFORMER
LE PROJET DE LOI "ASILE ET MIGRATION"

Le projet de loi ‘Asile et Immigration’ a été présenté à l'Assemblée Nationale et au Sénat pour y être débattu. Ce projet de loi n’est pas équilibré, car il vise à créer un système d'expulsion des migrants dits "illégaux" le plus rapide et efficace possible. 
Nous  vous invitons à demander aux parlementaires à ne pas adopter cette loi en l’état actuel. Nous les appelons à rencontrer les acteurs associatifs nationaux et locaux, organiser une audition d’experts indépendants, le Défenseur des droits ou la Commission consultative des droits de l’homme, ainsi qu’à interroger le gouvernement sur les risques que comporte ce projet de loi. 

 

LA DÉCISION DE LA COUR DE JUSTICE EUROPÉENNE,
CONSTITUE UNE GRANDE VICTOIRE

Le 6 mars 2018, une décision historique de la Cour de justice  de l'Union Européenne (CJUE) pourrait marquer le début de la fin d'environ 200 accords d'investissement entre les États membres de l'UE. 

Lors du différend entre la société néerlandaise Achmea et la Slovaquie,  la Cour de justice de l'Union européenne  sur la base d'un accord d'investissement entre les Pays-Bas et la Slovaquie qui contient le Règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE), a établit de façon claire que « la clause d’arbitrage contenue dans le Traité Bilatéral des Investissements porte atteinte à l’autonomie du droit de l’Union et, pourtant, n’est pas compatible avec celui-ci.  » 

Nous appelons tous les pays membres de l'UE à commencer sans tarder le processus de résiliation de leurs accords d'investissement contenant un Règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE).

METTONS FIN AU SCANDALE
DE L'EVASION FISCALE

Les impôts et les taxes indispensables pour améliorer les conditions de vie des citoyens et lutter contre les inégalités et la pauvreté sont évités par l'évasion fiscale des grandes entreprises et des grandes fortune. Ceci coûte chaque année entre 60 et 80 milliards d’euros à la France, (le budget de l’Education nationale).  Ces manques à gagner dûs à l’évasion fiscale sont autant de ressources confisquées aux budgets des Etats pour se développer, construire ou entretenir des écoles, des logements, des hôpitaux, des routes, etc.

Mobilisons-nous et appelons le Président Macron à mettre un terme aux paradis fiscaux qui alimentent les inégalités et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté. 

 

L’ÉCHEC DU LIBRE-ECHANGE
EN TUNISIE

Il y a 10 ans rentrait en vigueur la Zone de Libre Echange (ZLE) entre la Tunisie et l’Union Européenne. La suppression des droits de douane sur tous les produits manufacturiers européens entrant en Tunisie était achevée. Bien que plusieurs facteurs aient influencé les évolutions,  depuis le début de la mise en œuvre de l’accord : 

  • L’équivalent du salaire de 60 000 professeurs a été perdu à cause de la baisse des droits de douane, soit 2,4% du PIB ou 1/10eme du revenu de l’Etat. Cette baisse de revenus a été compensée par des hausses d’impôts, que les tunisiens ont directement ressentie.
  • 55% du tissu industriel tunisien a été perdu entre 1996 et 2013...
  • Le chômage n’a pas diminué et a explosé pour les jeunes diplômés. L’économie tunisienne s’est en effet spécialisée dans des activités à faible valeur ajoutée... Lire plus. 

 

FACE AUX POURSUITES BALLON
DE BOLLORE 
NOUS NE NOUS TAIRONS PAS !

Depuis une dizaine d’années, le groupe Bolloré et son partenaire Socfin,  ont lancé une vingtaine de procédures en diffamation contre des médias, des journalistes et des organisations indépendantes, qui ont évoqué publiquement les activités africaines du groupe. L’Objectif : les dissuader d’enquêter et les réduire au silence, dans des affaires qui  ont des conséquences néfastes pour la population. Ces poursuites judiciaires s’apparentent à des « poursuites-bâillons ». Ces procédures lancées par des grandes entreprises multinationales sont en train de devenir la norme. Apple, Areva, Vinci ou Véolia ont récemment attaqué en justice des organisations non gouvernementales ou des lanceurs d’alerte. Lire plus.

APPEL A L'UNION EUROPÉENNE
A AGIR CONTRE LA CORRUPTION 

A la veille de la journée internationale de lutte contre la corruption, 41 organisations de la société civile européenne et africaine, dont le Réseau Foi & Justice Afrique Europe, s’allient pour demander à l’Union européenne d’adopter des mesures de transparence efficaces lors des négociations sur la directive contre le blanchiment d’argent, le 13 décembre prochain. Selon un rapport de la Banque mondiale, 70% des plus grands scandales de corruption au monde impliquent des sociétés écrans et des trusts... Ces structures opaques jouent un rôle crucial dans le blanchiment d’argent, et privent les pays les plus pauvres des ressources nécessaires à leur développement. Lire plus. 

FORUM DES CORRESPONDANTS DU RÉSEAU FOI ET JUSTICE 2017
LA SOLIDARITÉ 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2017 DU RÉSEAU AFRIQUE-EUROPE
FOI ET JUSTICE

Le Réseau Foi et Justice Afrique Europe (AEFJN), formé par quarante-huit congrégations religieuses qui travaillent pour la justice économique entre l'Afrique et l'Europe, a tenu son Assemblée générale annuelle (AGA ) le 10 novembre 2017. Une trentaine de religieux.ses d'une vingtaine de congrégations membres se sont réunies à la Maison Généralice des Missionnaires d'Afrique pour écouter les rapports du Secrétariat de Bruxelles et du Comité Exécutif, et voir comment améliorer le travail d'AEFJN. 
Le Secrétariat de Bruxelles a rapporté des exemples de réussite du plaidoyer du réseau en collaboration avec d'autres organisations de la société civile . Un bon exemple est la mine de Koudiadiène, au Sénégal, qui détruit l'environnement et ignore les droits socio-économiques de la population locale. Depuis trois ans, le Secrétariat avec l'Antenne de Madrid, et la société civile locale ont mené un travail de collaboration, de recherche, de dialogue, de publication et de plaidoyer qui a conduit à un dialogue avec la compagnie minière et la promesse de dédommager la population en fournissant de l'eau potable, des médicaments, une ambulance, et des formations professionnelle pour les jeunes et la promotion de la femme. Lire plus.

APPEL AU GOUVERNEMENT : PRENDRE DES MESURES DE LUTTE CONTRE L'EVASION FISCALE

 

19 organisations de la société civile, dont Foi et Justice, appellent le gouvernement de la France à prendre des mesures contre l’évasion fiscale et à agir sans délai pour mettre un terme à ces pratiques scandaleuses. La France pourra donner la preuve de son engagement en apportant son soutien à la mesure de transparence sur les bénéficiaires réels des sociétés et des trusts en Europe. 

La Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires appelle le gouvernement à s’engager pour : 
– Obligation d'une transparence réelle : 1. publication des impôts payés et de leurs activités dans tous les pays. 2. Publier les bénéficiaires des sociétés et des trusts en Europe. 
– Renforcer les sanctions. 
– Mettre un terme à la concurrence fiscale des Etats européens . 
– Soutenir une réforme du système fiscal international, et la création d’un organisme fiscal intergouvernemental à l’ONU. 
 Lire plus. 

DÉNONCEZ LES POLITIQUES MIGRATOIRES MEURTRIÈRES  

En 2017, l'hécatombe des migrants continue dans l'indifférence de nos gouvernants. Or, la mort de milliers de migrants chaque année, n'est pas une fatalité ! Leurs vies auraient pu être épargnées et protégées par l'application de l'Article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Signez la pétition afin d'interpeller le Président de la République, Emmanuel Macron, pour passer d'une politique d'hostilité à une politique d'hospitalité.

Pour que sur Terre aucun être humain ne soit illégal, soutenez l'Article 13.

APPEL POUR L'INSTAURATION D'UNE TAXE GLOBALE SUR LES MULTINATIONALES 

Signez la pétition pour demander l’instauration d’une taxe globale sur des multinationales. Cette taxe empêchera les multinationales de se soustraire à leur juste part d’impôt et   favorisera la répartition équitable des bénéfices imposables des multinationales sur la base d’indicateurs objectifs de leur activité dans chaque pays : nombres de salarié·e·s, équipements (usines, points de vente...) et niveau de vente . 

La taxe globale sur les multinationales pourrait être le socle d’une nouvelle donne mondiale, où les paradis fiscaux et la concurrence fiscale n’auraient plus leur place. Nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent obtenir une victoire décisive sur l’évasion fiscale à signer et relayer notre appel et à se mobiliser pour qu’elle devienne une réalité. 

SIGNEZ POUR METTRE FIN AU GACHIS ALIMENTAIRE EN EUROPE

En Europe, plus de 80 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Et alors que beaucoup ont du mal à nourrir leurs familles et faire face à la crise, chaque supermarché, dans l'Union Européenne, jette plus de 40kg de nourriture par soir !

Nous demandons une directive européenne qui oblige chaque supermarché de donner ses invendus à l'association de son choix. Signez la pétition. 

 

VENEZ RENCONTRER
LES GARDIENS DE LA FORET 


Le 26 octobre 2017 de 15h30 à 19h30

au Point Éphémère, 200 Quai de Valmy, 75010 Paris
Inscription gratuite obligatoire

30 Gardiens de la Forêt venus de communautés locales et autochtones du monde entier font une tournée des grandes capitales européennes avant de rejoindre Bonn pour la COP23. Ils font escale à Paris. Ils échangerons autour des solutions qu'ils proposent pour lutter contre le changement climatique et de la criminalisation des défenseurs des droits environnementaux. A travers leurs pratiques et leurs savoirs ancestraux, ces Gardiens de la Forêt représentent notre meilleur espoir dans la lutte contre le changement climatique.

RAPPORT - AGRICULTURE EN AFRIQUE : les investissements privés aggravent l’insécurité alimentaire 

Depuis quelques années, les pôles de croissance agricoles se multiplient dans les stratégies de développement agricole et les politiques nationales en Afrique subsaharienne, sans contribuer à éliminer la faim et la malnutrition, ni augmenter la productivité agricole et les revenus de petits producteurs… Lisez le rapport pour savoir plus.

 SIGNEZ VOTRE ENGAGEMENT À ‘LAUDATO SI’

Au 2ème anniversaire de son encyclique historique sur l'environnement, le pape François a lancé la campagne « Engagement a ‘Laudato Si’ ». Cette campagne est soutenue par de nombreux dirigeants des Eglises. A travers cet engagement le Mouvement Climatique Mondial  Catholique vise à mobiliser au moins 1 million de catholiques pour s'engager directement à mettre Laudato Si en action pour s'occuper de la planète. Comme la pétition n'est pas en français, signez à 'PLEDGE NOW' or 'Sing the PLEDGE NOW'. 

SIGNEZ LA PÉTITION POUR RENFORCER
LES DROITS DES PAYSAN.NES.S

Rejoignez le mouvement pour les droits des paysan-ne-s et demandez à l'UE et ses États membres de participer activement et de collaborer de bonne foi à l'élaboration de la « Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales ».  Demandez à votre Ministre des Affaires étrangères de reconnaître les droits des paysan-ne-s, y compris les droits à la terre, aux semences, à la diversité biologique, à un revenu et des moyens de subsistance décents et aux moyens de production. Exigez le droit des peuples à la souveraineté alimentaire maintenant en signant cette pétition. SIGNEZ LA PÉTITION.

LE SALVADOR, LE PREMIER PAYS A INTERDIRE L'EXTRACTION MINIERE DES MÉTAUX 

Manifestation contre l’industrie minière à San Salvador. Crédits : Twitter/Ford Foundation.

Le 29 mars 2017, le Salvador est devenu le premier pays au monde à interdire catégoriquement l’exploitation des mines de métaux. Il s’agit là d’une mesure historique très prometteuse. Les défenseurs de la justice environnementale et de l’autodétermination communautaire applaudissent la décision radicale du Salvador, résultat de onze années d’avancées, de retours en arrière et de négociations à l’Assemblée législative. Bien que d’autres pays aient pris des mesures dans ce sens, jusqu’à présent, aucun n’a directement introduit l’interdiction formelle d’exploiter les mines de métaux dans sa législation. Lire plus.