HALTE AUX DÉTENTIONS ARBITRAIRES
DES MILITANTS DES DROITS HUMAINS
AU NIGER 

A Niamey et dans d'autres grandes villes, la société civile nigérienne organise depuis septembre 2017 des manifestations pour lutter contre la nouvelle loi de finance 2018. Cette loi accorde des avantages fiscaux aux multinationales tout en augmentant les charges qui pèsent sur les plus précaires. La société civile sur place juge cette loi  particulièrement injuste et antisociale. Le Gouvernement fait tout son possible pour museler la voix du peuple : interdictions anticonstitutionnelles de manifester et arrestations arbitraires, dénoncées par de nombreuses ONG internationales, sont monnaies courantes, et ce dans l'absence totale de toute condamnation par la communauté internationale. Plus de 25 activistes pacifistes arbitrairement incarcérés dernièrement. 

LES ETATS GÉNÉRAUX DES
MIGRATIONS (EGM)

Les États Généraux des Migrations (EGM) sont un processus dans lequel sont impliqués des centaines de collectifs et d’associations locales ou nationales présentes sur le terrain aux côtés des personnes étrangères. Partout en France, ces acteurs se concertent et organisent des événements publics pour dénoncer la politique actuelle sur la migration et la Loi qui est actuellement en lecture à l'Assemblée et au Sénat. Ces organisation  ont appelé à une politique migratoire radicalement différente à celle proposé par le gouvernement et elles sont en train de préparer ce Forum pour être une force de proposition afin d’obtenir un changement radical de la politique migratoire. 

Les organisations engagées dans le processus des États Généraux des Migrations ont organisé une conférence de presse le vendredi 13 avril. C’était l’occasion pour les collectifs citoyens et les associations, nationales et locales impliqués dans le processus d’appeler les députés à rejeter le projet de loi Asile et Immigration discuté à partir du 16 avril dans l’Hémicycle. Lire plus. 

ACCAPAREMENT DES TERRES A MADAGASCAR

Le projet gigantesque d’accaparement de terres, qui est à l’origine de la création du Collectif pour la défense des terres malgaches TANY (qui signifie 'terre' en malgache), est le la location de 1,3 millions d’hectares de terre pour 99 ans dans 4 régions à Madagascar par la société sud-coréenne Daewoo. Nous l’avions appris par un article dans le Financial Times, dévoilé à un journaliste par un haut responsable de la société Daewoo Logistics  A l’époque des Malgaches manifestaient dans les rues de la capitale de Madagascar contre le mode de gouvernance du président de l’époque et contre l’achat d’un 2è avion présidentiel. La divulgation du projet a donc été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et l’ensemble des problèmes a mené à la chute du président et de son équipe. Ce projet n’a pas été annulé mais suspendu. Lire plus. 

AUJOURD'HUI LA BONNE NOUVELLE S'ACCOMPLIT

L’aujourd’hui du texte de Luc 4,31, "aujourd'hui cette Bonne Nouvelle est accomplie pour vous" lu à la prière s'accomplit à travers des actions différentes menées par différent groupes.  Voici exposé en cinq points quelques aspects  de comment se réalise cet "aujourd'hui de la Bonne nouvelle" à travers des actions que les membres d'AEFJN et d'autres mènent partout dans le monde: Le plaidoyer; des actions qui s'appuient sur les Droits Humains; la lutte contre des projets qui ne favorisent pas la population mais seulement les entreprises; le rôle de plus en plus important de la société civile et le partenariat avec d'autres organisations pour avoir un plus grande influence. Lire plus. 

Dernières INFO sur la SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE

 

 

SIGNEZ LA PÉTITION POUR RENFORCER
LES DROITS DES PAYSAN.NES.S

Rejoignez le mouvement pour les droits des paysan-ne-s et demandez à l'UE et ses États membres de participer activement et de collaborer de bonne foi à l'élaboration de la « Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales ».  Demandez à votre Ministre des Affaires étrangères de reconnaître les droits des paysan-ne-s, y compris les droits à la terre, aux semences, à la diversité biologique, à un revenu et des moyens de subsistance décents et aux moyens de production. Exigez le droit des peuples à la souveraineté alimentaire maintenant en signant cette pétition. SIGNEZ LA PÉTITION.

VENEZ RENCONTRER
LES GARDIENS DE LA FORET 


Le 26 octobre 2017 de 15h30 à 19h30

au Point Éphémère, 200 Quai de Valmy, 75010 Paris
Inscription gratuite obligatoire

30 Gardiens de la Forêt venus de communautés locales et autochtones du monde entier font une tournée des grandes capitales européennes avant de rejoindre Bonn pour la COP23. Ils font escale à Paris. Ils échangerons autour des solutions qu'ils proposent pour lutter contre le changement climatique et de la criminalisation des défenseurs des droits environnementaux. A travers leurs pratiques et leurs savoirs ancestraux, ces Gardiens de la Forêt représentent notre meilleur espoir dans la lutte contre le changement climatique.

RAPPORT - AGRICULTURE EN AFRIQUE : les investissements privés aggravent l’insécurité alimentaire 

Depuis quelques années, les pôles de croissance agricoles se multiplient dans les stratégies de développement agricole et les politiques nationales en Afrique subsaharienne, sans contribuer à éliminer la faim et la malnutrition, ni augmenter la productivité agricole et les revenus de petits producteurs… Lisez le rapport pour savoir plus.

 

.

Dernières info sur la RESPONSABILITÉ des ENTREPRISES

 

 

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE 
M. le Président, refusez qu’avec le secret des affaires, le secret ne devienne la règle et les libertés des exceptions

Le 16 avril 2018                   Monsieur le Président,

Le Parlement s’apprête à voter une proposition de loi « sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites ». Bien que nécessaire, une protection des secrets de fabrication, de l’innovation et de la propriété intellectuelle ne doit pas entraîner une remise en cause des libertés fondamentales... Lire plus.

LEGISLATEURS ET DEVOIR DE VIGILANCE DES ENTREPRISES

Dominique POTIER est un député socialiste nouvelle génération, de la Meurthe-et-Moselle. Il a été formé par l’école de la république et MRJC puis la CCFD. Élu député, il quitte la ferme et tous ses mandats locaux. Il a travailler pour que soit votée une loi sur le devoir de vigilance qui impose aux 200 plus grandes entreprises françaises qui font l’essentiel du commerce international d’établir un plan de vigilance : elles sont comptables des conditions de travail des salariés et du respect des normes dans toutes leurs filiales. Si elles ne produisent pas ce plan, elles sont passibles de sanctions. Lire plus

STOP A L’IMPUNITÉ PÉNALE POUR LES FRAUDEURS FISCAUX:
supprimer le "verrou de Bercy"


Le 6 mars plusieurs associations membres de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires étaient auditionnées à l’Assemblée nationale par la mission d’information sur les procédures de poursuite des infractions fiscales. Sur environ 16 000 infractions constatées chaque année, seulement 1 000 dossiers sont transmis à la justice. Les organisations présentes ont rappelé la nécessité de supprimer le « verrou de Bercy », qui désigne le monopole du ministère des Finances en matière de poursuites pénales pour fraude fiscale. Lire plus.

 

Dernières INFO sur les RESSOURCES NATURELLES

 

ACCAPAREMENT DES TERRES A MADAGASCAR

Le projet gigantesque d’accaparement de terres, qui est à l’origine de la création du Collectif pour la défense des terres malgaches TANY (qui signifie 'terre' en malgache), est le la location de 1,3 millions d’hectares de terre pour 99 ans dans 4 régions à Madagascar par la société sud-coréenne Daewoo. Nous l’avions appris par un article dans le Financial Times, dévoilé à un journaliste par un haut responsable de la société Daewoo Logistics  A l’époque des Malgaches manifestaient dans les rues de la capitale de Madagascar contre le mode de gouvernance du président de l’époque et contre l’achat d’un 2è avion présidentiel. La divulgation du projet a donc été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et l’ensemble des problèmes a mené à la chute du président et de son équipe. Ce projet n’a pas été annulé mais suspendu. Lire plus. 

LE SALVADOR, LE PREMIER PAYS A INTERDIRE L'EXTRACTION MINIERE DES MÉTAUX 

Manifestation contre l’industrie minière à San Salvador. Crédits : Twitter/Ford Foundation.

Le 29 mars 2017, le Salvador est devenu le premier pays au monde à interdire catégoriquement l’exploitation des mines de métaux. Il s’agit là d’une mesure historique très prometteuse. Les défenseurs de la justice environnementale et de l’autodétermination communautaire applaudissent la décision radicale du Salvador, résultat de onze années d’avancées, de retours en arrière et de négociations à l’Assemblée législative. Bien que d’autres pays aient pris des mesures dans ce sens, jusqu’à présent, aucun n’a directement introduit l’interdiction formelle d’exploiter les mines de métaux dans sa législation. Lire plus.  

FACE AUX POURSUITES BALLON
DE BOLLORE 
NOUS NE NOUS TAIRONS PAS !

Depuis une dizaine d’années, le groupe Bolloré et son partenaire Socfin,  ont lancé une vingtaine de procédures en diffamation contre des médias, des journalistes et des organisations indépendantes, qui ont évoqué publiquement les activités africaines du groupe. L’Objectif : les dissuader d’enquêter et les réduire au silence, dans des affaires qui  ont des conséquences néfastes pour la population. Ces poursuites judiciaires s’apparentent à des « poursuites-bâillons ». Ces procédures lancées par des grandes entreprises multinationales sont en train de devenir la norme. Apple, Areva, Vinci ou Véolia ont récemment attaqué en justice des organisations non gouvernementales ou des lanceurs d’alerte. Lire plus.

Dernières INFO sur le COMMERCE INTERNATIONAL 

TRAITES D'INVESTISSEMENT
UNE MENACE POUR L'AFRIQUE

Les Traités bilatéraux d’investissement (TBI) sont des accords internationaux entre pays, visant à faciliter l’investissement direct d’entreprises d’un pays, généralement économiquement développé, dans un autre pays en développement. Le but de ces accords est de protéger la sécurité juridique des investisseurs d’un pays dans un autre pays étranger recevant l’investissement. 
Actuellement, il y a plus de 3000 TBI dont les pays africains font partie. Le premier principe des TBI est le traitement national qui consiste à traiter également les sociétés étrangères et les locales. Ainsi, le pays recevant l’investissement doit s’engager à faciliter l’investissement des entreprises étrangères. Lire plus.

L’ÉCHEC DU LIBRE-ECHANGE
EN TUNISIE

Il y a 10 ans rentrait en vigueur la Zone de Libre Echange (ZLE) entre la Tunisie et l’Union Européenne. La suppression des droits de douane sur tous les produits manufacturiers européens entrant en Tunisie était achevée. Bien que plusieurs facteurs aient influencé les évolutions,  depuis le début de la mise en œuvre de l’accord :
- L’équivalent du salaire de 60 000 professeurs a été perdu à cause de la baisse des droits de douane, soit 2,4% du PIB ou 1/10eme du revenu de l’Etat. Cette baisse de revenus a       été compensée par des hausses d’impôts, que les tunisiens ont directement ressentie.
- 55% du tissu industriel tunisien a été perdu entre 1996 et 2013...
- Le chômage n’a pas diminué et a explosé pour les jeunes diplômés. L’économie tunisienne s’est en effet spécialisée dans des activités à faible valeur ajoutée... Lire plus.

Dernières INFO sur ECOLOGIE et CLIMAT

 SIGNEZ VOTRE ENGAGEMENT À ‘LAUDATO SI’

Au 2ème anniversaire de son encyclique historique sur l'environnement, le pape François a lancé la campagne « Engagement a ‘Laudato Si’ ». Cette campagne est soutenue par de nombreux dirigeants des Eglises. A travers cet engagement le Mouvement Climatique Mondial  Catholique vise à mobiliser au moins 1 million de catholiques pour s'engager directement à mettre Laudato Si en action pour s'occuper de la planète. Comme la pétition n'est pas en français, signez à 'PLEDGE NOW' or 'Sing the PLEDGE NOW'. 

Dernières INFO sur la SANTE 

Plus sur SANTE 

Dernières INFO sur l'AFRIQUE 

EXPROPRIATION ET DESTRUCTION DE MBOBERO (SUD-KIVU)

Depuis 2013 la population de Mbobero, village situé à une 10 km. de Bukavu, (R.D. du Congo), vit dans un climat de terreur à cause d’un litige foncier qui oppose le Président Joseph Kabila et les habitants de cette bourgade. Dans l’illégalité, sans décision de justice ni un acte administratif, le 30 janvier 2016  ont lieu les premières démolitions supervisées par le Gouverneur Marcellin CISHAMBO et Mme Olive Lembe, épouse du président Kabila, le nouvel acquéreur de ces terres. 47 maisons et le Centre Neurochirurgical, un centre hospitalier moderne ont été détruits. En février 2018 plus 217 maisons, et des écoles, tout un village a été réduit en ruines. Près de 2500 personnes étaient laissées sans abri dans une région où il pleut fréquemment. Lire plus.

HALTE AUX DÉTENTIONS ARBITRAIRES
DES MILITANTS DES DROITS HUMAINS
AU NIGER 

A Niamey et dans d'autres grandes villes, la société civile nigérienne organise depuis septembre 2017 des manifestations pour lutter contre la nouvelle loi de finance 2018. Cette loi accorde des avantages fiscaux aux multinationales tout en augmentant les charges qui pèsent sur les plus précaires. La société civile sur place juge cette loi  particulièrement injuste et antisociale. Le Gouvernement fait tout son possible pour museler la voix du peuple : interdictions anticonstitutionnelles de manifester et arrestations arbitraires, dénoncées par de nombreuses ONG internationales, sont monnaies courantes, et ce dans l'absence totale de toute condamnation par la communauté internationale. Plus de 25 activistes pacifistes arbitrairement incarcérés dernièrement. 

RAPPORT - AGRICULTURE EN AFRIQUE : les investissements privés aggravent l’insécurité alimentaire 

Depuis quelques années, les pôles de croissance agricoles se multiplient dans les stratégies de développement agricole et les politiques nationales en Afrique subsaharienne, sans contribuer à éliminer la faim et la malnutrition, ni augmenter la productivité agricole et les revenus de petits producteurs… Lisez le rapport pour savoir plus.

Dernières INFO sur le Réseau Afrique Europe Foi et Justice 

FORUM DES CORRESPONDANTS DU RÉSEAU FOI ET JUSTICE 2017
LA SOLIDARITÉ 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2017 DU RÉSEAU AFRIQUE-EUROPE
FOI ET JUSTICE

Le Réseau Foi et Justice Afrique Europe (AEFJN), formé par quarante-huit congrégations religieuses qui travaillent pour la justice économique entre l'Afrique et l'Europe, a tenu son Assemblée générale annuelle (AGA ) le 10 novembre 2017. Une trentaine de religieux.ses d'une vingtaine de congrégations membres se sont réunies à la Maison Généralice des Missionnaires d'Afrique pour écouter les rapports du Secrétariat de Bruxelles et du Comité Exécutif, et voir comment améliorer le travail d'AEFJN. 
Le Secrétariat de Bruxelles a rapporté des exemples de réussite du plaidoyer du réseau en collaboration avec d'autres organisations de la société civile . Un bon exemple est la mine de Koudiadiène, au Sénégal, qui détruit l'environnement et ignore les droits socio-économiques de la population locale. Depuis trois ans, le Secrétariat avec l'Antenne de Madrid, et la société civile locale ont mené un travail de collaboration, de recherche, de dialogue, de publication et de plaidoyer qui a conduit à un dialogue avec la compagnie minière et la promesse de dédommager la population en fournissant de l'eau potable, des médicaments, une ambulance, et des formations professionnelle pour les jeunes et la promotion de la femme. Lire plus.

Plus sur le RÉSEAU AFRIQUE EUROPE FOI ET JUSTICE

Plus sur l'Antenne FOI et JUSTICE - FRANCE

 

Dernières INFO sur les MIGRANTS et les MIGRATIONS

LES ETATS GÉNÉRAUX DES
MIGRATIONS (EGM)

Les États Généraux des Migrations (EGM) sont un processus dans lequel sont impliqués des centaines de collectifs et d’associations locales ou nationales présentes sur le terrain aux côtés des personnes étrangères. Partout en France, ces acteurs se concertent et organisent des événements publics pour dénoncer la politique actuelle sur la migration et la Loi qui est actuellement en lecture à l'Assemblée et au Sénat. Ces organisation  ont appelé à une politique migratoire radicalement différente à celle proposé par le gouvernement et elles sont en train de préparer ce Forum pour être une force de proposition afin d’obtenir un changement radical de la politique migratoire. 

Les organisations engagées dans le processus des États Généraux des Migrations ont organisé une conférence de presse le vendredi 13 avril. C’était l’occasion pour les collectifs citoyens et les associations, nationales et locales impliqués dans le processus d’appeler les députés à rejeter le projet de loi Asile et Immigration discuté à partir du 16 avril dans l’Hémicycle. Lire plus. 

DÉNONCEZ LES POLITIQUES MIGRATOIRES MEURTRIÈRES  

En 2017, l'hécatombe des migrants continue dans l'indifférence de nos gouvernants. Or, la mort de milliers de migrants chaque année, n'est pas une fatalité ! Leurs vies auraient pu être épargnées et protégées par l'application de l'Article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Signez la pétition afin d'interpeller le Président de la République, Emmanuel Macron, pour passer d'une politique d'hostilité à une politique d'hospitalité.

Pour que sur Terre aucun être humain ne soit illégal, soutenez l'Article 13.

AGISSEZ POUR TRANSFORMER
LE PROJET DE LOI "ASILE ET MIGRATION"

Le projet de loi ‘Asile et Immigration’ a été présenté à l'Assemblée Nationale et au Sénat pour y être débattu. Ce projet de loi n’est pas équilibré, car il vise à créer un système d'expulsion des migrants dits "illégaux" le plus rapide et efficace possible. 
Nous  vous invitons à demander aux parlementaires à ne pas adopter cette loi en l’état actuel. Nous les appelons à rencontrer les acteurs associatifs nationaux et locaux, organiser une audition d’experts indépendants, le Défenseur des droits ou la Commission consultative des droits de l’homme, ainsi qu’à interroger le gouvernement sur les risques que comporte ce projet de loi. 

 

Plus sur les MIGRANTS et les MIGRATIONS