AFRIQUE

 

Desertec : vers un accaparement des sources d’énergie renouvelable en Afrique du Nord ?

Le grand projet Desertec, consistant à approvisionner l’Europe en électricité produite par des centrales solaires au Sahara, semble aujourd’hui au point mort. Plusieurs autres projets solaires d’envergure sont toutefois encore à l’ordre du jour en Afrique du Nord, en dépit des préoccupations locales. Dans cet article Hamza Hamouchene se penche sur les défauts du projet Desertec, et se demande dans quelle mesure l’énergie solaire du désert peut réellement jouer un rôle dans un avenir démocratique et durable des deux côtés de la Méditerranée. Lire plus

L’Algérie abandonne le gaz de schiste pour les énergies renouvelables

Le gouvernement algérien a pris la décision d’abandonner le gaz de schiste et de concentrer sa politique énergétique sur le développement des renouvelables en mettant l’accent sur l’efficacité énergétique. À In Salah, la population a demandé un moratoire sur le gaz de schiste en attendant d’avoir des preuves sur leur absence de nocivité. La fracturation hydraulique pour le produire a un fort impact sur l’environnement et exige des grandes quantités d’eau. Mais la décision annoncée découle avant tout de considérations économiques... Lire plus. 

Tchad – Les deux activistes torturés pendant leur détention en secret doivent être immédiatement libérés

Nadjo Kaïna Palmer et Bertrand Solloh Gandere, figures de proue du mouvement de jeunes « Iyina » et membres de la campagne internationale « Tournons la page », ont été torturés avec des sacs de piment sur la tête et des jets d’eau à forte pression. Le  26 avril dernier, le procureur de la République les a inculpés pour « tentative de complot » et « provocation à l’attroupement » et a requis le lendemain une peine de cinq ans de prison ferme. Cette décision est significative d’un régime agissant dans l’impunité la plus totale et souhaitant faire taire toute voix dissidente Nous,  exigeons leur libération immédiate et sans condition. Lire la suite.

Gustave Massiah

La situation actuelle de l’Afrique 

Nous avons retenu le thème retenu de la situation actuelle de l’Afrique et les relations entre la France et l’Afrique. Ces deux questions sont liées mais elles ne sont pas identiques. Je propose de prendre l’histoire comme un élément de méthode important. Vous le savez, l’histoire ne s’écrit pas du passé vers le présent. En fait, en général, on se pose des questions aujourd’hui dans le présent ; et les questions que nous nous posons dans le présent, ce sont des questions pour préparer l’avenir ; donc ce sont des questions sur l’avenir ; et, pour préparer l’avenir, nous revenons dans le passé pour comprendre comment répondre aux questions auxquelles nous sommes confrontés ; non pas pour refaire exactement ce qui a été fait auparavant, non pas pour faire le contraire non plus, mais justement pour se nourrir du passé, comprendre ; et donc c’est une gymnastique pour nous, l’histoire, entre le présent, l’avenir et le passé. Lire la suite